Alpha Blondy / Rod Taylor / Bob Wasa/ Positive Roots Band Festival destination d'ailleurs 2012

Cinquième édition du Festival destination Ailleurs, les festivités se poursuivent ce samedi 21/07. Après Miossec, Sinsemilia c'est au tour d'Alpha Blondy de se produire ce soir sur la scène de l'île de Vassivière. En première partie, le groupe Positive Roots Band.
Cette soirée est proposée par l'association Horizons Croisés en lien avec l'agence de valorisation économique et culturelle du Limousin.

http://www.destinationailleurs.fr/Concerts-evenements

https://www.facebook.com/pages/Destination-Ailleurs-le-Festival/128146483871105





Plus de trois ans qu’on était sans nouvelles discographiques d’Alpha Blondy.
Certes, celui qui a mis la Côte d’Ivoire sur la carte du reggae en prouvant que ce rythme n’était pas réservé à la Jamaïque continuait à parcourir le globe avec son groupe Solar System. Mais Jah Victory, sorti en octobre 2007, était son album le plus récent. Autant le dire tout de suite : Vision justifie cette longue attente, au-delà de toutes les espérances.
D’abord parce que les treize titres qui le composent sont du pur Blondy comme on l’aime, engagé et peaufiné avec amour, mais aussi parce qu’il met en avant la langue française et le dioula, tout en proposant une large palette de sons.



Rod Taylor a vécu la période glorieuse du "roots & culture" des 70’s. Né en 1957 dans le ghetto de Trenchtown, Rod Taylor a grandi entouré de nombreux artistes (Bob Marley, Bunny Wailer, Peter Tosh, Horace Andy, Dennis Brown...)
Très jeune, il s’entraîne en chantant sur les faces B instrumentales des 45 tours puis intègre différents sound-systems.



Le Positive Roots Band est un groupe toulousain qui, pendant quelques années a tourné comme un groupe instrumental au service de nombreux chanteurs, un backing band quoi..
Depuis ce jeune groupe enchaîne les premières parties et les concerts, déjà 80 concerts à son actif.
Sur scène les chanteurs essayent de faire participer le public avec chaleur et bonne humeur.

Journée Urbaine

Samedi 7 juillet 15:00 / Limoges / Haute-Vienne



Journée Urbaine 2012 Le 7 juillet, la Ville de Limoges en collaboration avec l’association Horizons Croisés, nous as présenté au jardin d’Orsay, la 5ème édition de La Journée Urbaine, manifestation dédiée à la «culture jeune».
Tout l’après-midi, les arts urbains furent à l’honneur avec cette année la présélection régionale du championnat de France de danse hip-hop « B Boy France » en partenariat avec l’association Multi Fa 7 ainsi que quelques graffeurs qui s’adonnèrent a leur passion sur différentes frises, 
également et gratuitement les groupes Doctopus et Youssoupha effectuerent leurs prestations live , mais malheureusement suite a des intempéries le reste des groupes qui devaient joué ce soir là (Orchestre National de Barbès et Caravan Palace) furent annulés. 



Photos     FrogArt    http://www.frogart.fr/                    





Free Music Festival 2012

Montendre : le Free Music Festival a battu son record d'affluence Par SEBASTIEN MARRAUD

Sur deux jours, 20 000 spectateurs ont été attirés par trois stars du rap, Snoop Dog, Public Enemy et Joey Starr


Le show de Snoop Dogg, vendredi soir, a été l'un des grands moments du festival. (photos par Kasper)

Avec 20 000 spectateurs sur deux jours (dont 12 000 le vendredi), le festival montendrais a battu son record d'affluence de 2011 (18 000 spectateurs). Au-delà des chiffres, on retiendra surtout quelques très beaux concerts. Si l'on n'oubliera pas la classe et la justesse apaisante de Thomas Fersen, l'énergie communicative de Danakil, la générosité de Tiken Jah Fakoly, la coolitude absolue de « papa » U Roy, on se souviendra surtout des concerts de trois monstres du rap.
À commencer par le très attendu Snoop Dogg , il a proposé vendredi soir la version gold de son show, avec bassiste, batteur, danseuses et joué ses plus grands hits repris en chœur par la quasi-totalité du public. « Snoopy » a fait le métier et livré un concert chaud comme une plage californienne.
Dans un style tout aussi « amour et paix » sans les danseuses mais avec deux colosses déguisés en GI, Public Enemy a livré samedi soir un set qui a atteint des sommets avec ses moments forts. On pense évidemment aux deux hymnes du hip hop new-yorkais, « Bring the Noise » et « Don't Believe The Hype », exécutés comme aux origines.
Au beau milieu de ces deux monuments du rap américain, Joey Starr a donné l'impression de bien s'amuser sur la scène du Free Music samedi soir. Le Jaguarr a beaucoup chambré le public, descendu quelques grosses gorgées de rhum et mouillé le maillot pour finalement mettre à plat la foule avec un mix de « Seine-Saint-Denis Style » (un morceau de NTM) et du « Smells like Teen Spirit » de Nirvana.






google-site-verification: google50dbca36e5566849.html

Membres

Une erreur est survenue dans ce gadget

Rechercher dans ce blog

Blog 87BPm les News!!!!